pencil.free.fr

D'après Goya

le travail sur "Tres de mayo" visait à rechercher comment circulait la lumière et à quels étaient les différents rythmes du tableau.
La toile est éclairée par le personnage qui a les bras en croix (le martyr) et plus faiblement par les morts à terre.
Un cube central donne une autre source de lumière mais seulement pour le besoin
de diriger le regard vers le groupe de soldats afin d'accentuer l'effet oppréssant et dramatique de la scène.
Les rythmes, c'est à dire les différentes directions du tableau, convergent vers le groupe de soldats qui lui brise cette convergence par la verticalité des hommes côte à côte. L'opposition des directions sert aussi à marquer l'opposition symbolique de la scène. La toile est éclairée par le personnage qui a les bras en croix (le martyr) et plus faiblement par les morts à terre.
Un cube central donne une autre source de lumière mais seulement pour le besoin
de diriger le regard vers le groupe de soldats afin d'accentuer l'effet oppréssant et dramatique de la scène.
Les rythmes, c'est à dire les différentes directions du tableau, convergent vers le groupe de soldats qui lui brise cette convergence par la verticalité des hommes côte à côte. L'opposition des directions sert aussi à marquer l'opposition symbolique de la scène.


Difficile de comprendre tout cela du premier coup! Difficile de comprendre tout cela du premier coup!


La lumière,les rythmes, tout cela reste timide et maladroit. La lumière,les rythmes, tout cela reste timide et maladroit.


L'idée se fait petit à petit L'idée se fait petit à petit


Mais le travail est encore long pour rendre correctement la sensation d'oppression. Mais le travail est encore long pour rendre correctement la sensation d'oppression.